top of page

Un pan de l'Histoire de la chanson française a figé le Campo Santo hier soir.


 

👉 Militant de la 1ère heure contre les inégalités sociales, le racisme, antimilitariste et anarchiste notoire, Renaud fait partie de ces personnages immortels qui nous accompagnent depuis un demi-siècle. 👉 Malgré ses addictions à l'alcool et le tabac qui en auraient décimés plus d'un, Renaud renaît encore et toujours de ses cendres du haut de ces 71 ans.

Accompagné d'un remarquable orchestre composé de violons, d'une guitare acoustique, d'un piano et d'un accordéon, le phénix s'est appuyé sur un chœur de fidèles pour réciter ses tubes d'une voix rauque et éraillée. 👉 Aux premières notes des incontournables Mistral gagnant, Lola, Manu, Ma gonzesse, ou En cloque, l'enthousiasme du public était tel que l'élocution approximative du chanteur paraissait anecdotique.

👉 Face à un tel monument de la chanson française, le simple privilège de pouvoir communier avec lui quelques minutes procure des frissons et des émotions indélébiles qui accompagneront vos vieux jours.

👉 Les lumières continueront à briller au Campo Santo avec : - Jenifer (24/07), - Claudio Capéo (26/07), - Sofiane Pamart (29/07).

Boris ODIN

Crédit photo : Boris Odin

9 vues0 commentaire

Comments


bottom of page